Particularités

(sans prétention, le texte qui suit est un condensé des explications que je suis souvent amené à donner à mes nouveaux propects...)

L’EXPERT-COMPTABLE

Tout d’abord, qu’est-ce qu’un expert-comptable ? Pour moi, un expert-comptable peut être comparé au médecin généraliste de la PME. Mais un médecin qui ne serait pas uniquement consulté quand « ça va mal », mais beaucoup plus régulièrement, tel le coach d’un sportif, à ses côtés en permanence pour enregistrer ses performances, définir et contrôler son plan d’entraînement, et le cas échéant écouter et soigner les « bobos »...

Or, un coach ne peut jouer son rôle avec efficacité et fournir des conseils pertinents qu’à la condition de ne suivre qu’un nombre limité d’athlètes et de bien les connaître. Mon cabinet d’expertise-comptable est donc de petite taille, volontairement. Peu (ou pas, à certaines périodes) d’assistants signifie une forte implication de l’expert-comptable dans les travaux fournis par le cabinet, un professionnel qui pratique personnellement toutes les facettes du métier, y compris la saisie intensive de comptabilité ou la production des bulletins de paie !

LE CABINET

Malgré les traditionnelles périodes de pointe (dont la célèbre période dite « des bilans », de janvier à avril... quoique janvier soit plus consacré aux déclarations sociales qu’aux bilans !), mon cabinet se veut également réactif. Le présent site en est l’illustration, puisqu’il est mis à jour à 100% en interne afin d’éclairer l’actualité tout en se limitant aux seules informations essentielles à mes clients.

J’accorde également une grande importance à la transparence, socle de la confiance. Ainsi, excepté certaines prestations juridiques annuelles facturées au forfait, mes notes d’honoraires sont « au temps passé » et détaillées, fournissant chacune le détail des prestations effectuées et les temps et taux horaires résultants.

LA TECHNIQUE

Enfin, je souhaite être à la pointe de la technique tout en tenant compte de la taille et des besoins réels de mes clients. Ainsi, des produits logiciels très performants, pas nécessairement présents ou systématiquement utilisés dans les cabinets, ont successivement été acquis et mis en place :

  • ainsi, depuis de nombreuses années :
    • un logiciel de gestion des cotisations personnelles des non salariés (artisans ou commerçants en nom propre, gérants majoritaires), permettant de vérifier les calculs des caisses et de les anticiper (édition d’un échéancier prévisionnel pour les clients du cabinet, provisionnement comptable des régularisations),
    • un logiciel de gestion de l’impôt sur le revenu et de l’ISF qui permet de réaliser toutes simulations, optimisations et prévisions,
    • un module d’importation de vos données comptables, fonctionnant avec des dizaines de logiciels de tenue comptable et permettant de rapatrier sur notre système informatique les écritures des clients qui tiennent eux-même leur comptabilité, de faciliter les travaux de révision et accessoirement de réaliser une véritable sauvegarde de ces données au sein du cabinet,
  • et plus récemment :
    • un logiciel de gestion de la taxe professionnelle, utilisé notamment par de grandes sociétés (France Telecom, Vivendi, Bull, Alcatel, IBM, Crédit Lyonnais...) et qui permet de sécuriser les déclarations, vérifier les avis d’imposition, faciliter les demandes de dégrèvements et de réaliser des simulations,
    • un logiciel d’aide à l’évaluation d’entreprise, permettant d’importer les données financières et de les retraiter, de multiplier et combiner de nombreux modes de valorisation et d’éditer des rapports étayés et convaincants, dans le cadre de rachats, cessions, transmissions ou successions...