L’expert-comptable, la publicité et France-Info : une réussite...

Avez vous entendu ce matin du 1er octobre, sur France Info, l’histoire de cette
pauvre cultivatrice de plus de 70 ans réduite à la misère par la faute d’un
expert comptable qui aurait confondu les francs et les euros en établissant
sa déclaration ?

Non ? Eh bien je vous félicite, vous aviez certainement choisi une radio qui emploie des journalistes un peu plus sérieux !

Voici toute l’histoire : juste après un spot de publicité vantant notre profession (!)... un « journaliste » nous conte l’histoire de cette pauvre femme, interview à l’appui, selon laquelle son expert-comptable aurait un jour déposé une de ses déclarations en confondant les francs et les euros. Certes, ce genre d’erreur a pu se produire au moment de l’arrivée de l’euro... mais il va de soi, lorsqu’on a un minimum pratiqué l’administration fiscale, qu’une telle erreur se règle très facilement en déposant une déclaration rectificative.

Toujours est-il que cette pauvre femme, pressée par le fisc, a fait appel à un avocat... lequel n’a trouvé d’autre conseil à lui prodiguer que celui de se déclarer en cessation de paiements (bizarre, non ?)... ce qui a conduit cette cultivatrice sur la paille, voyant tous ses biens saisis (si j’ai bien suivi, puisque j’essayais de ne pas m’étrangler avec une tartine au miel...).

Cette pauvre dame a eu bien de la malchance, après avoir été trompée par son expert-comptable, de faire appel à un avocat ignorant du fait qu’à la différence d’un « expert en comptabilité » une assurance responsabilité civile professionnelle était nécessairement présente !

Par contre elle a eu beaucoup de chance de tomber sur un « journaliste » aussi prudent (l’expression « par la faute d’un expert-comptable » en témoigne, sans trace du moindre conditionnel !), aussi consciencieux (a-t-il essayé de recouper le témoignage de cette dame ?) et aussi peu taxable de sensationnalisme !