Sauvegardez !

En cette période de rentrée, interrogez vous sur vos procédures de sauvegarde informatique... et prenez de bonnes résolutions !

On ne réalise jamais assez de sauvegardes, et ce n’est qu’une fois le sinistre intervenu que cette insuffisance se fait cruellement sentir...

Faisons donc le point ensemble sur les supports et techniques disponibles.

Les supports de sauvegarde tout d’abord :

  • la disquette : support de faible capacité, peu fiable et désormais obsolète (de plus en plus de PC ne disposent plus de lecteur) : à oublier...
  • le CD-ROM : a connu son heure de gloire, mais il semble que sa fiabilité à moyen terme (1 à 3 ans) soit plus que problématique. Il est de plus lent et encombrant : à oublier également, sauf en doublon d’un des supports ci dessous...
  • la clé USB : rapidité, faible encombrement, coût limité... Préférer plusieurs exemplaires de capacité moyenne à une seule clé de forte capacité afin de multiplier et réaliser une rotation des clés. Avec 3 clés par exemple, il est possible de conserver un exemplaire chez soi, un autre au bureau (en les échangeant régulièrement) et enfin un accroché à son porte-clés...
  • le disque dur externe (USB) : très forte capacité, coût devenu très abordable (quelques dizaines d’€ pour plusieurs centaines de Giga-octets), existe notamment en format poche (2,5 pouces, utilisé dans les ordinateurs portables) et bureau (3,5 pouces)... Préférer ici aussi 2 disques identiques afin de réaliser une rotation des supports...
  • une autre possibilité existe avec la sauvegarde en ligne (par internet), voir ci-après.

Les techniques (et/ou logiciels) de sauvegarde à présent :

  • la sauvegarde basique, par exemple avec l’outil fourni avec Windows. La principale difficulté sera de choisir de façon exhaustive les fichiers ou répertoires à sauvegarder. Simplissime pour le répertoire Mes Documents, moins pour les fichiers comptables ou commerciaux, ou courriels, parfois difficiles à localiser. Compte tenu du faible coût des supports, préférer une sauvegarde complète à une sauvegarde différentielle, qui se contente des fichiers modifiés, et veiller à conserver plusieurs générations de sauvegardes.
  • la sauvegarde "au coup par coup", directement depuis son logiciel de production (comptabilité, gestion commerciale) ou de messagerie, peu utilisable avec les fichiers bureautiques pour lesquels on préférera une sauvegarde du répertoire concerné (Mes Documents). Là aussi, il est souhaitable de conserver plusieurs générations de sauvegardes.
  • la sauvegarde par "synchronisation" de certains fichiers ou répertoires entre plusieurs disques ou ordinateurs, qui présente certains avantages pour les utilisateurs avancés ou itinérants. Pour quelques dizaines d’euros, vous pouvez par exemple utiliser le renommé Beyond Compare...
  • la sauvegarde par image disque, qui permet de ne rien oublier en prenant en considération le disque en entier... dans cette catégorie je vous recommande Acronis True Image...
  • enfin, la sauvegarde en ligne : pour quelques euros par mois, et à condition de disposer d’une ligne ADSL, vous pourrez sauvegarder vos fichiers stratégiques, de façon chiffrée, à l’extérieur de votre entreprise et sans intervention de votre part. Avec un accès ADSL "de base" (512/128kbs), pendant les heures de fermeture, vous pourrez sauvegarder jusqu’à 500Méga-octets de données par jour. Dans cette catégorie, je vous recommande chaudement CrashPlan.

Addendum du 29 mars 2015 : le service hubiC d’OVH peut tout à fait remplacer ou compléter une solution de sauvegarde en ligne, avec sa fonction de synchronisation, couplée à la possibilité de sauvegarder/archiver n’importe quel répertoire de l’ordinateur.

Pour plus de renseignements, une aide à la mise en place d’une de ces solutions, ou des conseils personnalisés, le cabinet se tient bien entendu à votre disposition...

Sites favoris Tous les sites

1 site référencé dans ce secteur